lundi, juin 25, 2007

Mémoire et souvenir

Chers amis,

Le temps des élections présidentielles et législatives en France est passé et je suis déjà en contact avec le bureau du Cabinet du nouveau Ministe de la Culture à qui j'ai demandé un rendez-vous.

Je me réjouis que l'Association Mémorial Gardes Suisses compte à ce jour, en 6 mois d'existence, plus d'une centaine d'adhérents ; pour mémoire, une association qui entend devenir d'utilité publique doit avoir un minimum de 200 adhérents par an. Merci par avance de votre adhésion.

La Revue Suisse de l'étranger (Alpenstrasse 26 Postfach CH-BERN 16 Suisse) a répondu ainsi à mon courrier : "nous ne disposons malheureusement que peu d eplace dans la partie rédactionnelle et n'avons pas la possibilité de publier toutes les lettres et les articles que nos lecteurs nous envoient." Dont acte !

Dans la même réponse, la rédaction me demandait de contacter le rédacteur régional, ce que j'ai fait naturellement : je n'ai à ce jour aucune réponse...

Un nouveau projet se dessine : la plauqe à la mémoire des Gardes Suisses (appartenant à une association suisse, ne l'oublions pas) étant déposée par contrat pour quelques années seulement aux Invalides, il m'a été proposé de faire fondre une nouvelle plaque à la mémoire des Gardes Suisses afin de la déposer à la Chapelle Expiatoire.

Le combat continue et avance : et si au 10 août prochain nous avions 1792 signatures ?

"En quittant leurs casernes, les gardes suisses y avaient laissé des postes de police et des malades. Dès que le bruit du massacre des Suisses commença à se répandre en banlieue, les sans-culottes des sections locales attaquèrent les casernes, égorgeant sentinelles et fourriers. Des fuyards, aisément reconnaissables à leurs uniformes furent rejoints et exterminés." Jérôme BODIN.

"De tous les enseignes du régiment, celui qui eut le destin le plus tragique se nomme Georges-François de MONTMOLLIN... il rêve d'entrer aux Gardes Suisses... Hélas pour lui, son voeu est exaucé le 3 juillet 1792 ; le 10 août il porte le drapeau de la compagnie colonelle. ne pouvant plus défendre les Tuileries, il essaye de rejoindre sa caserne. La vie de ce jeune Montmollin se termine place de la COncorde à l'âge de 23 ans, avec une cinquantained'officiers et de soldats." In Tradition Magazine n° 57

A l'emplacement du Château des tuileries, place de la COncorde, à la Chapelle Expiatoire, aucune pierre, aucune plaque ne commémore la tragique fidélité des Gardes Suisses.

Et pourtant, et pourtant :

www.mairie-rueilmalmaison.fr

Merci de bien vouloir transférer ce message dans vos réseaux.

Bien à vous,

Mémorial Gardes Suisses
Cidex 62
F-21250 CORBERON

membres adhérents : 15 euro.

Libellés : , , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home