mardi, mai 23, 2006

Aventures de l'Histoire

Avec l'aimable autorisation de la Revue :

Les Aventures de l'Histoire, 11 place de l'Eglise, 56350 Allaire.
Numéro 62 du mois de mars 2006.

Extraits :

"Pourquoi défendre la mémoire des Suisses mort en défendant les Tuileries?

...défendre la mémoire de quelques centaines de morts parmi tant d'autres (cette période trouble fera entre 600000 et 800000 victimes) peut paraître bien dérisoire ! Mais je crois qu'à l'heure -très moderne et très politique- du souvenir, des repentances, au moment du débat sur la colonisation et du refus de célébrer le bicentenaire de la victoire d'Austerlitz, il ne faut oublier personne ! Le tri effectué parmi les morts en fonction des idéologies d'un moment me paraît très malsain. N'y a t'il pas des plaques de mémoire à tous les coins de rue ?... et par ailleurs, quel manque de diplomatie envers un pays voisin et ami....

Ce combat ne vous semble-t'il pas anachronique?

Je crois que l'on marche un peu sur la tête aujourd'hui. Il est humain de se poser la question : pourquoi se battre pour des gardes suisses assassinés il y a plus de deux siècles? Ce qui c'est passé hier hier n'est-il pas déjà dépassé? Mais dépassé pour qui ? Le monde musulman réagit aujourd'hui face à des caricatures, alors même que nous fêtons le centième anniversaire de la laïcité en france et qu'à cette époque c'est sous un torrent de caricatures moqueuses, honteuses, médiocres que la Loi séparait définitivement l'eglise de l'Etat.
Plus profondément, aucun combat pour la vérité historique ne me semble anachronique ; .... Le Président Chirac institue une journée de l'esclavage le 10 mai. Il a raison, car l'esclavage existe encore aujourd'hui, de façon différente : je pense en particulier à l'esclavage des hommes, des femmes et des enfants de notre temps, cet esclavage intellectuel et moral sous le joug toujours plus lourd de la pensée unique et de la négation des valeurs.
Vous savez, je crois que si l'on n'arrive pas à assumer notre passé, et donc, notamment , cette mort sauvage de centaines de personnes étrangères , ayant prêté un serment de fidélité pour être au service de l'Etat français, comment justifier le reste ? Poser la question de l'anachronisme de tel ou tel point, n'est-ce pas avouer notre faiblesse?

Avez-vous reçu des soutiens?

Vous savez, lorsque l'on est simple citoyen, libre et indépendant, vous découvrez là un monde nouveau. Il faut une énergie dans cesse renouvelée...

je me suis attaqué d'une part à une question qui n'est pas strictement franco-française et qui n'est pas totalement civile puisqu'un pays étranger est concerné et que des militaires sont en jeu. De ce fait la question est délicate...

Mon projet est de mener bien évidemment cette initiative à son terme... je songe à l'idée d'une journée au jardin des Tuileries..."

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home