mardi, juin 20, 2006

Les Adieux Suisses

http://www.chantmilitaire.blog.de/

Par Thierry BOUZARD, spécialiste des chants militaires.

Les chansonniers militaires suisses rapportent que ce chant a été entonné par les Gardes Suisses lors de leur massacre aux Tuileries le 10 août 1792.
Cette chanson est connue en Suisse sous le titre de Napoléon’s Lied. Si les régiments suisses ont cessé depuis longtemps de figurer dans l’ordre de bataille de l’armée française, leur chant, par contre, est resté dans son répertoire, authentique souvenir de ces régiments d'élite et de leur glorieux sacrifice.
Il est toujours très populaire auprès des soldats français, même s'ils n'en connaissent pas l'origine.

1. Nous étions trop heureux mon amie
Nous avions trop d'espoir et d'amour
Nous croyons nous aimer pour la vie
Mais hélas, les beaux jours sont si courts.

2. Le bonheur dure un peu sur cette terre
Entends-tu tout là-bas, le tambour
Mon doux cœur je m'en vais à la guerre
Ne crains rien jusqu'au jour du retour.

3. L'ennemi a franchi nos frontières
Il a pris nos maisons et nos champs
pour reprendre le pays de nos pères
Il faut vaincre ou mourir bravement.

4. Tes baisers étaient doux à mes lèvres
Ton sourire était doux à mes yeux
Aujourd’hui tes larmes sont amères
Donne-moi le baiser de l'adieu.

5-. Compagnons, si le sort veut que je meure
Retirez cet anneau de mon doigt
Mon amie est là-bas qui me pleure
Dites-lui cette bague est à toi.

4 Comments:

At vendredi, 30 mars, 2007, Anonymous Anonyme said...

Je voulais juste dire que je trouvais cette chanson exceptionnellement belle et forte en sentiment.

L'écouter en se mettant dans le contexte de l'époque, rien de tel pour vous donner des frisson et pour vous faire prendre conscience des bien faits de nos pères...

Amicalement, Julien

 
At mardi, 22 mai, 2007, Anonymous Tim said...

Très belle chanson !

 
At samedi, 15 août, 2009, Anonymous emmanuel guegan said...

j'ai chanté ce chant durant mon service militaire... un peu massacré il est vrai!
Par contre cela me touchait un peu parcque je suis descendant d'un garde suisse marié à une française...
merci pour ces paroles, je ne sais pas si on peu se procurer la version audio qq part?...

 
At jeudi, 04 mars, 2010, Anonymous Anonyme said...

Cette chanson met les larmes au bord des yeux encore aujourd'hui car elle est chantée en Béarn, ce sont des chants profonds et chargés d'histoire.

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home