lundi, janvier 07, 2008

Rencontre au Ministère de la Culture et de la Communication

Chers amis,
La pétition pour la reconnaissance des Gardes suisses au service de la France en général et le sacrifice de certains d'entre eux les 10 août, 2 et 3 septembre 1792 recueille près de 2000 signataires !
Un flux continu, singulier et très régulier. Continuez !
Le 9 novembre dernier, j'ai rencontré au Ministère de la Culture, Madame Marie-Christine LABOURDETTE, conseillère chargée de l'architecture, du patrimoine, des musées et de l'archéologie préventive, membre du cabinet de Madame Christine ALBANEL, Ministre de la Culture et de la Communication.
J'ai demandé officiellement, en votre nom et celui de l'association Mémorial gardes suisses l'autorisation de poser une plaque à la Chapelle Expiatoire à la mémoire des Gardes suisses.
Après avoir exposé à Madame LABOURDETTE que trois inconvénients majeurs s'opposaient au transfert de la plaque actuelle, malgré l'autorisation écrite de l'ancien Ministe de la Défense, Madame Michèle ALLIOT-MARIE :
- La plaque appartient à une Fondation suisse (la Fondation 1792) et un dépôt a été signé avec le Ministère de la défense ; la Fondation, d'après mes informations, ne souhaite pas un tansfert.
- la demande de dépôt de la plaque à la mémoire des Gardes suisses à la Chapelle Expiatoire, a été, pour plusieurs motifs, rejetée par le Ministère de la Culture, qui ne peut donc revenir sur sa décision.
- enfin, le Président de la Confédération suisse ne souhaiterait en aucun cas dévoiler une seconede fois la plaque, actuellement conservée au Musée de l'Armée aux Invalides,
j'ai proposé à Marie-Christine LABOURDETTE l'apposition d'une nouvelle plaque, commémorant la présence des Gardes suisses en France pendant près de quatre siècles, leur nombre, près d'un million d'hommes, dont la moitié sont morts pour la France.
Je me suis permis de signaler, qu'excepté la rue des suisses à Paris ainsi que le musée de Rueil-Malmaison, la France n'avait jamais reconnu la présence des suisses, soit un quart de l'armée française et qu'une reconnaissance ne pourrait qu'apporter aux bonnes relations entre nos deux pays.
Jai exprimé fermement ma volonté d'y associer les Gardes suisses morts assassinés le 10 août et les 2 et 3 septembre 1792 : "les suisses ont été admirables aux Tuileries" Victor HUGO.
Le nombre de pétitionnaires, la qualité des signatures, écrivains, historiens, juristes, officiers, ainsi que des descendants de familles des gardes suisses a interpellé Madame LABOURDETTE.
J'ai indiqué également la volonté de l'association Mémorial Gardes Suisses de participer à la rénovation de la Chapelle Expiatoire où reposent un grand nombre de Gardes suisses.
Madame LABOURDETTE m'a informé à l'issue de notre entretien d'une proposition à venir par courrier du Ministère de la Culture.
J'ai établi une liste des Gardes suisses, que tant de signataires me réclamaient :
une plaque nominative sera élevée un jour prochain à leur mémoire.
Aux nombreux descendans des Gardes suisses qui me soutiennent, je dis à nouveau toute ma reconnaissance ; ils viennent d'ête rejoints par Monsieur VON REDING. Qu'ils reçoivent tous note soutien très cordial.
La pétition continue plus que jamais ; un mouvement d'espoir s'est levé ! faites circuler ce message de paix, de reconnaissance et d'hommage aux hommes, qui "Honneur et Fidélité" se sont battus pour nous !
Dans vos réseaux, faites signer la pétition, adhérer à Mémorial gardes suisses, ce qui permettra de financer la plaque.
En cette période de l'année, je transmets à tous mes meilleurs voeux, de bonheur et de santé.
Enfin, je voudrais dire combien notre association a été marquée par le décès de Serge de BEKETCH et de Pierre PUJO, tous deux signataires.
Sans relâche, continuons,
Bien à vous,
Jean-Christophe VALLET

pour tous renseignements :
vallet.baux@wanadoo.fr

Libellés : , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home