jeudi, mai 15, 2008

"Pour une reconnaissance des faits, pas pour le repentir"

Chers amis,

J'attends, comme vous, la réponse du Ministère de la Culture, suite à mon entretien du 9 novembre dernier, au Ministère, avec Madame Marie-Christine LABOURDETTE, Conseillère chargée de l'architecture, du patrimoine, des musées et de l'archéologie préventive, membre du Cabinet de Madame Christine ALBANEL, Ministre de la Culture et de la Communication.

Aux grands noms d'académiciens, d'historiens, d'écrivains qui soutiennent la pétition (Michel DEON, Jean RASPAIL, Ghislain de DIESBACH, François BLUCHE, Jean-Christian PETIFILS, Hervé PINOTEAU, Jean SEVILLIA, Lady Antonia FRASER, Reynald SECHER, René PILLORGET, Jean de VIGUERIE, François-Marie ALGOUD, Florence de BAUDUS), je vous annonce avec joie les soutiens de :

Jean-Paul BESSE, Docteur en Histoire
Pierre CHAUNU, Membre de l'Institut

et de nombreux descendants de Gardes Suisses,
d'agrégés, universitaires, Militaires, juristes, avocats, historiens, professeurs.

"Votre liste est de qualité" (Cabinet du Maire de Paris)

Près de 2100 signataires demandent qu'une plaque à la mémoire des gardes suisses, morts assassinés les 10 août, 2 et 3 septembre 1792 soit apposée à la chapelle expiatoire.

Comme le Président Nicoals SARKOZY, "je suis pour ne reconnaissance des faits, pas pour le repentir".

L'assocaition Mémorial Gardes Suisses, créée le 25 janvier 2007, forte de son premier anniversaire, qui soutient la pétition et qui a pour but "d'apporter son concours à la reconnaissance et à la transmission de la mémoire du service des gardes suisses ayant servi en France et notamment au sacrifice de certains des leurs en août et septembre 1792" ajoute un avenant à ses statuts :

"article 2 bis : l'association a pour vocation de participer à l'entretien et la rénovation de la chapelle expiatoire, sise à Paris, dans le 8ème arrondissement, square Louis XVI, sur le lieu où reposent la plupart des gardes suisses tués en 1792. Chaque année, l'assemblée générale pourra voter une dotation à cet effet."

j'ai la signature également d'une descendante de Jacques LIBMAN, qui sauva la Chapelle Expiatoire de la destruction lors de la Commune.

Je vous demande, dès lors, de bien vouloir adhérer (ou renouveller votre cotisation) à l'association Mémorial Gardes Suisses.

Membres adhérents : 15 euro
Membres bienfaiteurs : 150 euro

à adresser à Mémorial Gardes Suisses Cidex 62 F-21250 CORBERON

Des réseaux se sont constuits, qui soutiennent notre action : merci de montrer votre détermination.

Enfin je vous invite à participer massivement le 1er août prochain à la journée organisée par mon ami Jean-Charles MARTIN au château de Penthes, à Genève, en Suisse, à la mémoire des Gardes Suisses.
Rappels :
je dispose d'une première liste des gardes suisses assassinés en 1792.
la pétition est disponible en anglais et en russe
tous renseignements : vallet.baux@wanadoo.fr
Bien à vous,

Libellés : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

1 Comments:

At samedi, 28 mars, 2009, Anonymous Anonyme said...

Bonjour,

Je suis française, catholique et royaliste. Je tenais à vous dire que le gouvernement républicain français ne peut malheureusement pas honorer les Gardes Suisses. Car ce serait reconnaître le génocide vendéen par la même occasion et donc se condamner. La république est une plaie. En ce qui me concerne, intérieurement, j'honore les Gardes Suisses et votre demande verra le jour, mais sous la monarchie. Elle reviendra en France, cela est certain. Vous ne pouvez demander aux ennemis du Roi d'honorer les Gardes Suisses. Je vais consacrer sur mon modeste blog un article sur les Gardes Suisses. En leur mémoire.
Amitiés royalistes et françaises.

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home